Les langues romanes - Presses universitaires de France

  • €5,00
    Prix unitaire par 
Taxes incluses. Frais de port calculés à l'étape de paiement.


*

De Charles Camproux

Editions: Presses universitaires de France

Collection Que sais-je? N°1562

Edition originale, Première édition 1er trimestre 1974

**

Présentation:

***

      On entend par langues romanes les idiomes qui continuent d'une façon ininterrompue le latin des anciens Romains. On désigne le plus souvent du terme de Romania l'ensemble linguistique du domaine roman. On peut distinguer, grossièrement, dans cet ensemble, dix groupes linguistiques: le roumain, le sarde, l'italien, le rhéto-roman, le français, le franco-provençal, l'occitan, le catalan, l'espagnol, le portugais. Il faut y ajouter, du point de vue historique, le dalmate, aujourd'hui éteint. 


L'adjectif “roman”, qui se trouve attesté en 1765 dans L'Encyclopédie, ne remonte pas, tel qu'il est utilisé dans l'expression « langues romanes », au latin romanus qui est continue en français par « romain ». Il a été tiré du substantif « oman» ainsi glosé au XVIe siècle par Pasquier : «On appelle roman nostre nouveau langage.» Il sert depuis le XIXe siècle à désigner les langues issues du latin. Il avait d'abord été employé par F. Raynouard pour désigner l'ancien occitan. Raynouard avait, en effet, intitulé un de ses ouvrages: Grammaire de la langue romane ou langue des troubadours, signifiant par là qu'il considérait la langue des troubadours comme un avatar du latin de Rome. L'adjectif  “roman” fut également utilisé pour désigner le style d'architecture qui précéda le gothique.

****