Les provinces romaines d'Europe centrale et occidentale, -31 avant J.-C. - 235 après J.-C.

  • €5,00
    Prix unitaire par 
Taxes incluses. Frais de port calculés à l'étape de paiement.


*

De J.-P. Martin

Editions Sedes, paru en 1991

**

Présentation:

***

      En 31 av. J.C., grâce à la victoire d'Actium, Octave imposa sa loi à l'ensemble du monde romain et y établit la paix; dans le même temps, il fonda, insensiblement, un pouvoir nouveau. Ce changement toucha les provinces de l'Europe centrale et occidentale: celles qui n'étaient pas totalement pacifiées le furent; des retouches successives fixèrent leurs frontières; cependant l'augmentation territoriale du monde romain dans cette région fut assez faible entre 31 av. J.C. et 235 ap. J.C., si l'on met à part les Champs Décumates et, surtout, la conquête de l'île de Bretagne dans sa partie méridionale et centrale. 


Le retour à la paix permit d'organiser la défense de l'Empire par l'établissement d'un limes, une zone parcourue de routes, parsemée de camps et de fortins, souvent munie de fossés et de palissades, pour interdire à tout Barbare de pénétrer dans le monde romain. Ce retour à l'ordre fut aussi le moyen de développer une administration adaptée à chaque situation préexistante et de créer de nouveaux rouages suivant les nécessités du moment. La souplesse et le pragmatisme dont les Romains firent toujours preuve permirent aussi de favoriser les élites locales admises à la citoyenneté romaine, prestigieuse régionalement, qui autorisait l'accès aux carrières sénatoriale ou équestre. Avec un très petit nombre d'administrateurs dans les capitales des provinces et de soldats, surtout en place sur les frontières, en laissant aux notables les affaires locales, Rome a su établir une loi admise par tous. 


Les difficultés ne manquèrent pas. A partir du début du règne conjoint de Marc Aurèle et L. Verus les attaques des Barbares sur le limes rhéno-danubien menacèrent l'intégrité territoriale du monde romain. Mais, malgré les luttes internes dues à la disparition de Commode, Rome sut maintenir son emprise et ne rien perdre de ses acquis.

****